La France de 1914 à 1945 - Muriel Montéro

La France de 1914 à 1945 - Muriel Montéro



Muriel Montéro, "La France de 1914 à 1945"
Armand Colin | 2001 | ISBN: 2200252692 | French | PDF | 192 pages | 102 MB

De la Grande Guerre à la Libération, les années 1914-1945 sont encadrées par deux épreuves tragiques pour les Français. La IIIe République est consolidée par la victoire de 1918 ; aux Années folles succède la longue crise des années 1930 ; puis le régime est emporté dans la défaite de 1940. L'entre-deux-guerres est une période de restructurations : de la politique à l'économie et à la société, mais aussi à la culture, les changements sont profonds. Une France moderne émerge, bien que les structures traditionnelles résistent. Dans ce processus de transformation, les deux guerres ont joué chacune à leur manière un rôle déterminant.Ce livre analyse donc l'évolution de la France sous les aspects tant politiques qu'économiques, sociaux, culturels ou diplomatiques. Il fournit aussi de nombreux outils pédagogiques : documents et sujets de dissertation commentés, conseils méthodologiques, chronologie, notices biographiques, glossaire, bibliographie.Muriel Montero, ancienne élève de l'ENS (Ulm), agrégée d'histoire, enseigne l'histoire contemporaine à l'université Paris-IV.Ouvrage publié sous la direction de Jean Garrigues.

ANALYSE ET SYNTHÈSE : La Première Guerre mondiale. De Sarajevo à la guerre des tranchées (1914-1916). Une guerre totale. De l'impasse à la victoire (1917-1918). La vie politique dans l'entre-deux-guerres. L'évolution de la vie politique (1919-1939). Les forces politiques. La République entre consensus, dysfonctionnement et volonté de rénovation. La prospérité économique et les mutations de la société. La prospérité économique des années 1920. Les mutations de la société. La crise des années 1930. Les caractères originaux de la crise française. L'impuissance des politiques. La politique extérieure dans l'entre-deux-guerres. Entre intransigeance et conciliation (années 1920). L'impuissance de la politique extérieure française (années 1930). La politique coloniale. La culture en France dans l'entre-deux-guerres. Un monde culturel en profonde mutation. L'art entre avant-gardes et retour à l'ordre. L'ère des masses. L'engagement des intellectuels. La France pendant la Seconde Guerre mondiale. De la guerre au nouveau régime (1939-1940). Le régime de Vichy (1940-1944). La Résistance et la France libre. DOCUMENTS ET MÉTHODES : La classe ouvrière se rallie à la défense nationale : discours de Jouhaux aux obsèques de Jaurès, 4 juillet 1914. Blum contre l'adhésion à la Ille Internationale (1920). Budget de familles ouvrières. La France est-elle encore une grande puissance au début des années 1930 ? Le 6 février 1934. Bilan d'une expérience gouvernementale originale le Front populaire. Y a-t-il eu un fascisme français ? Le mythe Pétain, la propagande du régime de Vichy et l'Église. Les multiples formes de la collaboration. REPÈRES ET OUTILS : Chronologie. Notices biographiques. Chronologie des présidents de la République et des principaux gouvernements. Définitions complémentaires. Bibliographie.


Vues: 598 Télécharger
  • 0

Histoire romaine : De la légende d'Enée à la dislocation de l'Empire - Bernard Klein

Histoire romaine : De la légende d'Enée à la dislocation de l'Empire - Bernard Klein



Histoire romaine : De la légende d'Enée à la dislocation de l'Empire - Bernard Klein
J'AI LU (17 août 2005) | ISBN : 2290348295 | Fançais | PDF | 126 pages | 104 MB

" Se pourrait-il qu'on soit assez borné pour refuser de s'intéresser à la question de savoir comment l'État romain a pu étendre sa domination à presque toute la terre habitée, et cela en moins de cinquante-trois ans ? " Polybe. La lecture de Cicéron, Tite-Live, Ovide, Virgile ou Plutarque a longtemps nourri la réflexion et l'imaginaire des Européens. L'histoire de Rome a ainsi été une réserve inépuisable d'exemples contradictoires : idéal de civisme, modèle de République, mais aussi de régime autoritaire... Certains de ses acteurs restent les incarnations de la décadence ; sans parler des jeux du cirque, forcément cruels. S'appuyant sur les grands auteurs latins et grecs, Bernard Klein, professeur agrégé d'histoire à l'université et enseignant l'histoire ancienne, fait la lumière sur les légendes et les réalités de Rome, cette cité devenue la maîtresse du monde et la fondatrice de notre civilisation.


Vues: 465 Télécharger
  • 0

Armement et guerre chez les Gaulois (450-52 avant J.-C.)

Armement et guerre chez les Gaulois (450-52 avant J.-C.)



Jean-Louis Brunaux, Bernard Lambot, "Armement et guerre chez les Gaulois (450-52 avant J.-C.)"
Errance | 1987 | ISBN: 2903442622 | Français | PDF | 216 pages | 104 MB

Comment les Gaulois concevaient-ils le monde et comment se déroulait la guerre, phénomène social omniprésent et quasi permanent de leur civilisation ? Quelle était leur conception de la victoire et de la défaite, de la gloire et du déshonneur ? Quel était leur armement ? C'est à ces questions que répond ce livre, grâce aux découvertes archéologiques les plus récentes, à l'analyse des textes antiques et à un essai d'histoire militaire.


Vues: 527 Télécharger
  • 0

La dernière croisade - Xavier HÉLARY

La dernière croisade - Xavier HÉLARY



La dernière croisade - Xavier HÉLARY
Perrin (12 mai 2016) | ISBN-10 : 2262038198 | Français | PDF | 200 pages | 103 MB

Pour la première fois, et dans un contexte géopolitique particulier, la dernière croisade est racontée et expliquée.
25 août 1270 : Saint Louis s'éteint dans le camp de l'armée croisée, près de l'ancienne Carthage. Partis au début du mois de juillet d'Aigues-Mortes, les barons et les chevaliers qui ont pris la croix à la suite du roi de France débarquent à Tunis quelques jours plus tard. Paralysés par l'attente toujours différée du roi de Sicile, épuisés par les chaleurs de l'été tunisien, les croisés sont rapidement décimés par la maladie qui emporte le roi et plusieurs hauts personnages. Après quelques combats menés pour sauver les apparences, l'armée rembarque au mois de novembre. La destruction de la flotte dans un port sicilien par une tempête empêche l'expédition de se poursuivre en Terre sainte. Les survivants n'ont plus d'autre choix que de rentrer en France.
Entreprise à grands frais, précédée de nombreux préparatifs de toutes sortes, la huitième et dernière croisade s'avère un échec complet. C'est le récit d'un désastre qu'entreprend ce livre, depuis la prise de croix de Saint Louis en 1267 jusqu'au retour des croisés au printemps 1271. Un désastre à méditer en ces temps de crispations et de confrontations.


Vues: 527 Télécharger
  • 0

Paroles de torturés : Guerre d'Algérie 1954-1962 - Jean-Pierre Guéno

Paroles de torturés : Guerre d'Algérie 1954-1962 - Jean-Pierre Guéno



Jean-Pierre Guéno, "Paroles de torturés : Guerre d'Algérie 1954-1962"
Jacob-Duvernet | 2011 | ISBN: 2847243321 | Français | PDF | 287 pages | 104 MB

Que l'histoire ait fait d'eux des victimes ou des bourreaux, ceux qui ont vécu la Guerre d'Algérie ont tous à transmettre aujourd'hui des Paroles de torturés. Qu'ils aient subi des sévices corporels ou psychologiques ou des spoliations, qu'ils en aient été les auteurs, qu'ils en aient été les simples témoins, tous ont été torturés d'une certaine manière, et garderont jusqu'à la fin de leur vie les séquelles de la tragédie dont ils ont été les acteurs. La Guerre d'Algérie a pris fin il y a près de 50 ans, en Juillet 1962.
C'était une guerre civile qui s'était accompagnée dans les deux camps de toutes les horreurs, de tous les excès de toutes les exactions, commises aussi bien en Algérie qu'au sein même de la métropole. Dès 1956, le ton avait monté : attentats, ratonnades, bavures. La spirale infernale des attentats à la bombe, des assassinats, des exécutions sommaires et de la torture allait se déchaîner. Guy Mollet était Président du Conseil depuis le 1er février 1956. Il dirigeait un gouvernement socialiste et gérait le conflit avec le concours de son garde des Sceaux François Mitterrand.
En 1954, Le Monde était encore un journal tout jeune en 10 ans plus tôt, à la demande du Général de Gaulle, pour remplacer Le Temps et pour effacer les traces indignes de la presse de la collaboration. De 1954 à 1958, Le Monde n'allait pas cesser de recevoir des lettres de ses lecteurs, torturés ou simples témoins, et parfois acteurs de la torture : civils ordinaires, appelés d'Algérie, militaires, étudiants Algériens, résidant en Métropole ou en Algérie et qui envoyaient au journal leurs témoignages ou la copie de leurs lettres envoyées à la justice ou à d'autres instances, telles que la commission de sauvegarde du droit et des libertés individuelles.

Le Monde devenait leur psychanalyste, son directeur, Hubert Beuve-Méry, leur confident. Chacune des lettres publiées dans cet ouvrage est une bouteille à la mer
parfois anonyme, tant le danger est grand pour son auteur d'être aspiré dans un processus infernal et policier qui tend à pourchasser un terroriste potentiel derrière tout citoyen choqué par les dérapages de la guerre civile.

Conservées Aux Archives de Sciences PO, elles sont aujourd'hui, plus de 50 ans après avoir été rédigées, le reflet de la conscience des hommes de bonne volonté qui, au coeur des années 50, ne pouvaient accepter que des militaires ou des policiers français, fonctionnaires d'un état de droit, aient recours à des méthodes de torture et à des sévices qui avaient fait la spécificité de la Gestapo, dix ans plus tôt, entre 1940 et 1944.
Il n'est pas question de ranimer ici les rancoeurs et de raviver des plaies qui ne sont de toutes façons pas guéries. La guerre d'Algérie fait partie de ces guerres " orphelines ", de ces guerres civiles où la folie enflammait les deux camps. Le FNL jouait son rôle de mouvement révolutionnaire et terroriste en assassinant des militaires ou des colons et en terrorisant les populations algériennes. L'armée et la police françaises pouvaient, elles-aussi, assassiner après avoir torturé : fellagas, étudiants, civils, vieillards, femmes, enfants. Que dire de l'OAS. Les lois de la guerre ne respectaient plus rien à partir du moment où la fin justifiait les moyens et où certains pensaient que le sacrifice ou le martyr de certaines vies humaines pouvait éviter d'autres martyrs et d'autres sacrifices.

Aucune de ces lettres n'est animée par un esprit de haine ou de vengeance : chacune d'entre elles incarne un signe d'humanité qui nous rappelle le cri du Christ sur la croix : " Mon Dieu pourquoi m'as-tu abandonné ? ". Chacun de ces torturés de l'âme, qu'il ait été victime de sévices moraux ou corporels, qu'il en ait été complice ou témoin, chacun des auteurs de chacune de ces lettres aurait pu s'écrier simplement : " frères humains, pourquoi m'avez-vous abandonné ? " afin que la torture soit bannie à tout jamais de l'attirail des postures humaines, à l'exemple de l'esclavage et de la peine de mort. C'est tout le sens de la publication de ce florilège de lettres : afin que nous accueillons par la pensée tous ces torturés du corps et de l'âme, afin d'espérer avec eux qu'il n'y aura plus un jour ni bourreaux ni victimes, dans la mesure où la torture aura été abolie.


Vues: 811 Télécharger
  • 0

Les coiffures de l'armée française - Joseph Margerand, Patrick Margerand

Les coiffures de l'armée française - Joseph Margerand, Patrick Margerand



Les coiffures de l'armée française - Joseph Margerand, Patrick Margerand
Nouv éd. augm | 2002 | ISBN: 2914288093 | French | PDF | 502 pages | 110 MB

Cet imposant volume nous présente les coiffures de l'Armée Française classées par thème et par date: infanterie, cavalerie, État-major, de 1791 à 1900. Chaque chapitre nous détaille l'évolution de ces coiffures du simple soldat à l'officier supérieur...

Pour l'infanterie, des casques et chapeaux de l'époque révolutionnaire aux différents types de shakos, des bonnets de police aux bonnets à poils, sans oublier les têtes de colonnes et toutes les variantes de plaques de shakos.

Pour la cavalerie: toutes les unités sont représentées, des casques de cuirassiers, carabiniers, dragons, chevaux-légers, aux shakos de hussards, chasseurs à cheval, colbacks, et shapski de lanciers.

Vous y trouverez aussi des chapitres sur tous les types de chapeaux, des officiers aux Maréchaux, sur les coiffures de la Garde Royale et de la Maison du Roi, des Gardes du Corps et Cents-Suisses aux zouaves.

Toutes ces illustrations, fruits du talent de Joseph Margerand sont tirées non seulement des trésors du Musée de l'Armée, mais aussi des pièces les plus authentiques de collections particulières.


Vues: 714 Télécharger
  • 0

Les présidents de 1870 à nos jours - Raphaël Piastra

Les présidents de 1870 à nos jours - Raphaël Piastra



Les présidents de 1870 à nos jours - Raphaël Piastra
French | Editeur(s) : Eyrolles : 26/01/2017 ( 2e éd. ) | Collection : Eyrolles Pratique | PDF | 196 Pages | 123 Mb

De Thiers à Hollande, ce livre propose un panorama chronologique et illustré des présidents de la République française. Chacun d'eux fait l'objet d'un article détaillé qui décrit son parcours, sa sensibilité politique, ses projets et ses réalisations. Des anecdotes illustrent l'exposé de façon vivante. La reproduction des portraits officiels contribue à rendre attrayant cet ouvrage. Synthèse de référence, il insiste sur l'évolution de la Constitution et sur celle du rôle de président, plus ou moins présent et populaire.
Un auteur spécialiste - Une approche synthétique - Les portraits officiels.


Vues: 608 Télécharger
  • 0

Histoire de l'écriture typographique de Gutenberg au XVIIe siècle - Yves Perrousseaux, Paul-Marie Gr...

Histoire de l'écriture typographique de Gutenberg au XVIIe siècle - Yves Perrousseaux, Paul-Marie Gr...

Histoire de l'écriture typographique de Gutenberg au XVIIe siècle - Yves Perrousseaux, Paul-Marie Gr...

Histoire de l'écriture typographique de Gutenberg au XVIIe siècle - Yves Perrousseaux, Paul-Marie Grinevald
Adverbum | 2010 | ISBN: 291122034X | Français | PDF | 666 pages | 104 MB

Ce livre raconte plusieurs siècles d'histoire dans laquelle des créateurs de caractères et des imprimeurs de la période considérée ont marqué la naissance et l'évolution de la typographie, c'est-à-dire l'empreinte industrialisée de la pensée qui est à l'origine de notre monde moderne. On comprend pourquoi et comment les choses se sont organisées les unes par rapport aux autres, en fonction des contextes technique, économique, politique et religieux, ce dernier n'étant pas le moindre. L'ensemble est conçu pour proposer une vision générale et relativement complète de ce qu'il faut au moins savoir sur le sujet, en fonction de ce que nous pouvons en dire aujourd'hui, car les zones d'ombre ne manquent pas. Viennent également des informations complémentaires que j'ai appelées des " pauses ". En général, ces informations sont mises en annexes en fin d'ouvrage, et, dans cette organisation traditionnelle du livre, ou bien le lecteur les lit trop tard, ou bien il ne les lit jamais. Je les ai donc placées là où il m'a semblé préférable de les faire figurer : en plein milieu du chapitre concerné, mais en ayant pris la précaution de baliser le début et la fin de chaque pause pour que le lecteur sache où il se trouve. C'est le cas, par exemple, de l'explication de " La technique typographique " qui vient au moment opportun dans l'important chapitre consacré à l'emblématique Johann Gutenberg, car cette pause permet de mieux comprendre de quoi on parle. C'est le cas, par exemple encore, et dans un tout autre genre, de " L'origine et la formation du français " qui vient juste après l'ordonnance de Villers-Cotterêts (promulguée en août 1539 par François Ier) qui fait du français la langue écrite officielle de la France. C'est en effet à cette époque de la Renaissance que vont progressivement se chercher et se mettre en place l'accentuation, la ponctuation, la cédille, l'apostrophe et l'orthographe, pour exprimer typographiquement le français qui (par cette ordonnance) vient de perdre son statut de langue vernaculaire. Dans la préface, Paul-Marie Grinevald (conservateur de la bibliothèque de l'Imprimerie nationale de 1982 à 2002) écrit : " Depuis l'ouvrage de Francis Thibaudeau, La Lettre d'imprimerie, qui remonte à 1921, aucune grande histoire de l'écriture typographique n'avait vu le jour. Ce livre profite largement de toutes les avancées de l'historiographie que le lecteur retrouvera dans la bibliographie. Yves Perrousseaux a le souci de la simplicité et de la justesse. Il mêle à son récit une illustration abondante (il y a près de 700 illustrations et leurs légendes, bien souvent, ne sont pas anodines) pour visualiser les éléments de cette histoire et ainsi mieux la faire comprendre. Il a eu le courage de se lancer dans cette grande aventure et pour cela il fait appel aux devanciers qui ont abordé le sujet avec une érudition qu'il respecte et qu'il a voulu rendre accessible au plus grand nombre de lecteurs. "


Vues: 618 Télécharger
  • 0